51VixgEatPL

(source photo) 

« Se nourrir, marcher, courir vegan »

  Matt Frazier

Résumé :

« Vous avez envie de vous mettre à la course ou à un sport d’endurance sans savoir par où commencer? Vous courez déjà et vous souhaitez améliorer vos entraînements? Vous avez envie de changer vos habitudes alimentaires et d’être en bonne santé ? Ce livre montre que le régime végé et les activités sportives sont compatibles. Se nourrir de plantes permet de diversifier vos sources de nutriments, d’avoir un apport équilibré en vitamines et en minéraux, de soutenir des programmes d’entraînement intenses, d’améliorer le temps de récupération et de réduire les risques de blessures. En adoptant une diète végé simple et savoureuse, vous courrez plus, sur de plus longues distances, tout simplement mieux. »

 

Cela fait maintenant 4 mois que j’ai commencé à courir. Motivée par certaines bloggeuses, notamment Anne et son super blog, ainsi que par quelques comptes Instragram, j’ai acheté une paire de running, téléchargé l’application Nike + et je me suis lancée. Si les débuts ont été laborieux, en quelques semaines j’ai rapidement vu des progrès. J’ai commencé en courant 10 minutes, puis en allongeant petit à petit mon temps. Aujourd’hui je suis capable de courir 10 km, et je fais en moyenne 3 sorties par semaine…deux petites entre 4 et 6 km, et une longue le week-end où j’essaie chaque fois de dépasser un peu mes limites…

Si je suis encore loin d’être une experte et d’avoir le niveau pour parler de course à pied, donner des conseils ou encore parler équipement je me sens aujourd’hui plus confiante dans ce domaine, notamment grâce à mes lectures internet sur le sujet. J’ai découvert une véritable passion pour ce sport qui me donne un sentiment de liberté et de satisfaction énorme. Rien de mieux que de se surpasser pour prendre confiance en soi et en son corps. Petit à petit je me réconcilie avec lui. Ce corps tant détesté par le passé me montre de quoi il est capable, sa force, sa vitalité et je me dis que j’aurais eu tort de ne pas profiter de lui alors qu’il n’attend que ça, de se défouler !

Du coup quand j’ai vu que le livre de Matt Frazier « Se nourrir, marcher, courir vegan » était sorti début d’année en français, je me suis littéralement jetée dessus. Matt Frazier est l’auteur d’un blog assez connu « No Meat Athlete » que je trouve intéressant mais mon niveau d’anglais me limite bien souvent dans ma compréhension de ses conseils. C’est pourquoi j’ai été heureuse de voir qu’un livre de lui sortait en français. Je l’ai dévoré en 3 jours !

Je tiens à  prévenir direct que ce livre n’a pas pour but premier de parler du végéta*isme. Ici pas question de parler éthique, du pourquoi du comment on devient végéta*ien/vegan,… On effleure un peu le sujet mais à peine. Il explique juste en quelques points pourquoi lui a choisi ce mode de vie. On n’est donc pas dans un livre d’information sur le végéta*isme en tant que tel. C’est plutôt un livre qui donne des conseils pour bien se nourrir en tant que sportif végéta*ien. Et encore que le terme  « sportif » est peut-être de trop car les conseils nutritionnels sont très bien et peuvent s’appliquer à tout le monde.

 C’est un livre qui se veut simple et pratique, facile d’utilisation et de compréhension. Les termes scientifiques sont bien choisis et les explications sont claires. Il est divisé en deux parties principales, on débute par celle que l’on veut : une partie aborde l’alimentation végéta*ienne et l’autre la pratique de la course à pied.

vegetable love

(source photo)

Je commence donc par la première partie qui concerne l’alimentation végéta*ienne. Cette partie est très intéressante, que ce soit pour un omnivore ou pour un végé déjà convaincu. J’aime beaucoup cette partie car elle a été coréalisée avec un expert en nutrition spécialiste de l’alimentation végétalienne.  Ce chapitre explique comment devenir végéta*ien dans la vie de tous les jours. Ce sont des conseils pratiques, des astuces pour avoir plus facile, notamment en société, au travail,… Ça peut être utile pour un sportif omnivore qui voudrait diminuer ou arrêter sa consommation de viande mais qui ne sait pas encore comment s’y prendre. Ces chapitres-là sont évidemment inutiles pour quelqu’un de déjà végétarien.

 On passe ensuite les différents nutriments : protéines, glucides, lipides,… une explication brève et claire de ce que c’est, à quoi ça sert et où on les trouve. On balaye un peu les idées reçues, on aborde un peu la question du gluten,… c’est complet sans en faire trop. J’ai vraiment apprécié cette première partie parce que je pensais sincèrement manger sainement…pour me rendre compte que je fais encore plein de petites erreurs que j’essaie maintenant de modifier.

Ce chapitre nutritionnel est aussi très intéressant pour la pratique sportive, car il y a des conseils d’aliments à favoriser/éviter avant/pendant/après un entrainement. Les aliments intéressants pour favoriser la récupération, etc. Le chapitre ce finit avec une soixantaine de recettes saines : smoothies, salades, soupes, barres protéinées et gels maison pour les entrainements, …

 

Boston-Running-Routes

(source photo)

La deuxième partie concerne la course à pied. Elle explique comment rendre la pratique d’un sport une habitude et routinière ainsi que les choses à faire et à ne pas faire quand on débute. Pleins de conseils judicieux pour éviter d’en faire trop au début, de se blesser, comment bien récupérer après un entrainement, comment agencer ses séances de sport sur la semaine,… Un condensé d’informations que j’ai d’autant plus apprécié que j’y ai appris plein de choses. On trouve dedans des exercices à faire pour le renforcement musculaire, des plannings d’entrainement pour arriver à courir un 5 km, un 10 km ou un semi-marathon.

L’ensemble du livre est ponctué d’interview de différents athlètes, végétar*iens/vegans qui donnent des conseils personnels, parlent de leurs expériences, de leurs cheminements pour arriver là où ils en sont. J’ai aimé ces petites interventions extérieures qui sont riches en encouragements, tout ce qu’il faut pour se motiver à continuer sa pratique sportive et à s’améliorer.

 

En résumé, c’est un livre que j’ai vraiment aimé et que je conseille tant aux sportifs omnivores qui s’intéressent à l’alimentation végétarienne/lienne et à l’alimentation saine qu’aux végéta*iens non sportifs mais qui aimeraient pratiquer une activité sportive mais n’osent pas se lancer ou ne savent pas comment s’y prendre. Ce livre est encourageant, il incite le lecteur à croire en lui, en ses capacités sportives et à ne pas se démotiver.