419meEJmL8L

(source photo : http://www.amazon.fr/Cri-carotte-Aventures-gauloises-v%C3%A9g%C3%A9tarienne/dp/2359300342)

"Le cri de la carotte "

Sandrine Delorme 

Préface de Jacques Boutault 

Éditions Les points sur les i, 1 février 2011, 218 pages. 

 

"Le cri de la carotte propose de s'orienter vers une réflexion commune pour la cause animale; en effet, depuis quand un comportement ancré dans nos habitudes lui donne le droit d'être légitime et logique? 

Aux omnivores, aux apprentis végétariens ou aux activités des droits des animaux, cet ouvrage suggère de nombreuses pistes et aide chacun d'entre nous à élargir le champ de son humanité". 

 

Mon avis sur ce livre est mitigé...je ne peux pas dire que je l'ai beaucoup aimé. Il possède certes des points positifs, mais dans l'ensemble je n'ai pas accroché que se soit avec le contenu ou le style de l'auteur.

Il faut savoir qu'il  ne parle pas du végétarisme en tant que tel. L'auteur explique plutôt son parcours personnel et offre des clés pour argumenter, militer, s'engager, etc. Ici, pas de récits d'élevages, d'abattages, ou autre morbidités pour vous convaincre d'être végétarien. C'est plutôt un livre pour apprendre à défendre son opinion, car l'auteur nous partage son expérience.

Je commencerais donc par dire ce que je n'ai pas aimé, pour terminer sur les aspects intéressants et une note positive. 

Premièrement, je trouve la manière dont l'auteur s'adresse au lecteur très agressive. Quand je l'ai lu, j'étais végétarienne et en transition vers le végétalisme, et pourtant je me suis sentie agressée, et ce dès les premières pages! J'imagine le sentiment d'un omnivore qui commence à le lire! C'est le meilleur moyen pour qu'il ferme le livre après quelques pages, sans aller plus loin (ce que j'ai faillit faire en toute sincérité) et donc qu'il passe à côté de messages plus importants. 

Je me disais en le lisant : bon...en théorie, si on lit ce livre, c'est qu'on a déjà franchi le cap, ou du moins, que le sujet nous intéresse. Or, si on est déjà végétarien, pas besoin de ce faire agresser comme ça. Et si ce n'est pas le cas, ce n'est pas avec ce genre d'approche qu'on fait changer les gens. Je ne me reconnaissais pas dans les propos de l'auteur. 

Deuxièmement, j'ai trouvé que l'auteur ce positionnait un peu en : moi je sais mieux que tout le monde, ma manière de faire c'est la meilleure. Ce n'est pas dit clairement, mais c'est l'impression que j'ai ressenti tout au long du livre. Par exemple, quand elle parle des 4 arguments à éviter  pour valoriser le végétarisme. Pour ma part, je ne suis pas d'accord avec elle et ses contre-arguments. Soit, chacun à sa manière de voir les choses et de penser. Mais avant d'expliquer pourquoi, selon elle, il ne faut pas utiliser ces arguments elle dit, je cite : " à éviter absolument, sous peine d'être pris pour un guignol". J'avais l'impression qu'elle avait LA bonne parole. 

Ca c'est un peu pour les points négatifs, qui ont rendu ma lecture difficile, et qui m'ont donné, à plusieurs reprises, l'envie de ne pas finir le livre. 

Pour les points positifs, j'ai tout particulièrement apprécié l'utilisation récurrente de petites citations. C'est le genre de truc que j'aime bien dans un livre, un peu comme un souffle léger de réflexion, qui sert d'introduction ou de conclusion à un chapitre, paragraphe,...

Le point fort du livre,à mon sens, c'est la culture de l'auteur, et ce qu'elle en fait. On voit qu'elle a beaucoup lu sur le sujet, qu'elle le connaît bien et le maîtrise. Et c'est tout à son avantage. J'ai noté toute les références bibliographiques qu'elle site, pour les lire par la suite. De plus, elle fournit à la fin du livre des références qu'elle commente (livres, sites internet, magasines,...). Avec un petit plus : des livres pour enfant pour aborder le sujet du végétarisme, de la protection animale, du respect de l'animal avec eux.

 

Je penses que c'est à chacun de voir si il veut oui ou non lire ce livre, en fonction de ce qu'il attend, ce qu'il recherche,etc. Personnellement, ce livre n'entre pas dans mes préférés, et j'aurais tendance à le déconseiller . Ou du moins à ne pas le proposer, tant à des végétariens qu'à des omnivores. Plutôt à lire quand on veut vraiment avoir tout lu sur le sujet, pour ne rien mettre de côté.  

 

Et vous, avez-vous lu ce livre? Qu'en avez vous pensé?